Comité Central Agricole de la Sologne

Association reconnue d'utilité publique

Photo : Hubert CHEVALLIER

Le CCAS

Le Comité Central Agricole de la Sologne est une association regroupant plus de six cents acteurs, propriétaires et gestionnaires de l’espace rural solognot, à la fois situés sur le Cher, le Loir-et-Cher et le Loiret.

Dans ses domaines d’activités tels que la gestion de la forêt, la pratique de la chasse, l’exploitation des étangs, de l’agriculture , de l’élevage, de la préservation de l’habitat rural ou du tourisme vert, notre association, reconnue d’utilité publique depuis 1911, participe au débat en prenant position sur des projets d’aménagement du territoire portés par des opérateurs institutionnels ou privés.

La légitimité du CCAS s’appuie sur l’expérience de terrain de ses adhérents, tous acteurs directs ou gestionnaires de l’espace rural et passionnés de Sologne.

Le Comité de la Sologne, émet des recommandations et suggestions pour un développement durable et responsable du territoire solognot.

L’objectif de notre association de bénévoles est aussi de mettre en valeur les meilleures pratiques pour orienter les acteurs de terrain vers des comportements responsables, soucieux de la préservation de ce patrimoine naturel exceptionnel.

Le mot du président


La Sologne fidèle à son histoire

La reconnaissance portée par la ville de Lamotte Beuvron à Napoléon III, bienfaiteur de la Sologne, apparaît comme une évidence. Le Comité Central Agricole de la Sologne, dont le premier président Henri Vicaire administrateur général des Forêts et Domaines fut nommé en 1859 par l'empereur, s'associe pleinement à cet hommage.
Hommage qui met en lumière les aménagements et travaux d'envergure entrepris à cette période : canal de la Sauldre, amendement des terres agricoles, nouvelles voies de communication, reforestation, assainissement de terres marécageuses par la création de nouveaux étangs.
Cette commémoration nous éclaire sur les projets à réaliser demain, loin des objectifs palimpsestes que certains nous proposent.
En effet, un territoire oublieux de son histoire glisserait bien vite vers une perte de repères qui serait fatale à l'identité qui est la sienne.
La Sologne a la chance de disposer d'un patrimoine naturel exceptionnel façonné par l'homme depuis des siècles.
Formons le vœu que le Projet d'Aménagement et de Développement Durable préfigurant le Schéma de Cohérence Territoriale pour la Sologne soit animé par le même esprit d'ambition et de préservation de la riche biodiversité solognote.
Certaines réalisations telles l'unité de méthanisation de Lamotte Beuvron ou les centres de production d'énergie photovoltaïque ont valeur d'exemple.
D'autres projets sont à porter plus loin, plus fort :
Considérer la filière sylvicole et des industries du bois comme ayant un rôle économique permettant l'entretien des forêts et la mise à disposition d'une ressource essentielle, filière agricole dont les initiatives innovantes nécessitent un soutien, filière cynégétique pour favoriser l'émergence d'une valorisation du gibier, filière piscicole pour la restauration d'une ressource productive, filière du tourisme vert en recherche d'orientation.
Ces filières ont une nécessité commune: être encouragées et soutenues de manière équilibrée. Pour ne pas devenir "une réserve d'Indiens" le territoire rural solognot doit faire l'objet de la même attention que celle accordée au Développement Durable en milieu urbain.
Pour parler vrai, certains projets nous paraissent présenter des menaces sérieuses contre l'identité et la biodiversité du territoire solognot.
Les travaux d'aménagement du Bassin de la Sauldre et de la Rère prévus sur 6 ans seraient ainsi destinés à la restauration de certains étangs...mais dans le même temps les "aménageurs" font état "d'accord déjà donné par des propriétaires pour faire disparaître leur étang ".
Marché de dupes ou fol espoir de restauration de milieux aquatiques dont l'entretien exigeant est toujours plus difficile à assurer techniquement et financièrement par leur propriétaire?
Nous appelons à renoncer à la facilité de la destruction d'ouvrages (étangs, seuils de moulins) pour nous engager dans la voie d'une restauration porteuse d'avenir.
Le Comité Central Agricole de la Sologne est disponible, avec ses partenaires des associations des étangs de France, des Moulins et des associations piscicoles, pour avancer dans la concertation et la vigilance sur un projet de rénovation durable des milieux aquatiques.
Cette démarche d'excellence nous la devons à la préservation de la biodiversité et à ce territoire caractérisé par ses nombreux étangs, moulins et rivières.

Dominique Norguet, Président du Comité Central Agricole de la Sologne

Les dernières actualités et articles publics

Les articles du CCAS sont rédigés par nos administrateurs, nos membres mais aussi des intéréssés externes au CCAS : professionnels, experts etc.

Nos Annales 2021 viennent de paraitre

Importante Consultation des Agences de l’eau : SDAGE

Consulter tous les articles

Vous souhaitez en savoir plus ?

Le contenu des articles est reservé aux adhérents du CCAS, inscrivez-vous en cliquant sur le bouton ci-dessous

Je m'inscris

Vous avez déjà un compte compte ? Connectez-vous